Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Projection débat « bienvenue les vers de terre » : retour d’expérience

Projection débat « bienvenue les vers de terre » : retour d’expérience

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le 30 janvier dernier, la Chambre d’Agriculture de l’Isère - en partenariat avec la Capi, l’association Paturin (Projet Agricole du Territoire Unissant les Représentants de l'Isère Nord) et le groupe Isère Sols Vivants - organisait la projection débat de « bienvenue les vers de terre » au cinéma le Fellini à Villefontaine.

Documentaire réalisé par François Stuck (Prix du Meilleur film – Festival des Possibles 2019)  « bienvenue les vers de terre » fait découvrir les dessous de l’agriculture de conservation. Une agriculture régénératrice des sols durable et positive pour l’environnement qui invite chacun.e à en savoir plus sur la transition agro-écologique.
 

Une projection qui a mobilisé

Evènement ouvert à tous – citoyens, agriculteurs et acteurs du territoire – ce sont au total 225 participants qui ont répondus à l’appel : agriculteurs en activité (1/4 des agriculteurs) ou à la retraite, apiculteurs, membres d’associations environnementales locales (APIE), élus locaux de la CAPI, habitants de Villefontaine et plus largement de tout le Nord Isère.
 

Les pratiques culturales durables au cœur du débat

Pour accompagner les participants dans leur réflexion, la projection s’est poursuivie par un débat.
3 questions phares liées à l’agriculture de conservation sont ressorties :

  • Quelle durabilité des pratiques liées à l’agriculture de conservation ?
  • Quels sont ses apports d’un point de vue nutritionnel?
  • Quel impact des engrais en général sur la vie des sols et de ses hôtes ?
     

Riche en partages et en découvertes, cette soirée a pu nourrir les échanges liés aux pratiques culturales innovantes, et leurs impacts sur la société.
 

La Chambre d’agriculture de l’Isère remercie ses partenaires (la Capi, l’association Paturin, et le Groupe Isère Sol Vivants) mais aussi le réalisateur François Stuck , et ses participants venus si nombreux.

Consulter l'article du Dauphiné Libéré