Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Des grains cariés dans l’alimentation des animaux

Des grains cariés dans l’alimentation des animaux

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’utilisation de grains cariés doit être très fortement limitée dans l’alimentation des porcs ou des volailles : la présence d'un grand nombre de balles sporifères et de spores poudreuses peut réduire l'ingestion alimentaire en raison de l'odeur désagréable qui s'en dégage et de son mauvais goût (pas de toxicité majeure). La croissance des animaux sera donc impactée.

Les volailles et porcs sont plus sensibles à cette maladie du fait de l’importance du blé dans les rations.

En cas d’utilisation en alimentation animale, soyez vigilant sur le risque de propagation via les contenants (sac, cellules de stockage, …) et la transmission via le fumier.

Que faire avec ses grains cariés ?

Identifier la carie

C’est une maladie causée par un champignon qui s'attaque à l'épillet de blé et transforme les grains en petites balles sporifères noirâtres. Ces dernières se brisent facilement au toucher et libèrent des spores noirâtres qui dégagent une forte odeur de poisson. Ces champignons ont un pouvoir de propagation important : 1% d’épis cariés à la récolte peut entraîner jusqu’à 62% d’épis cariés à la récolte suivante. En cas de doute, (blé sans odeur), n’hésitez pas à faire un prélèvement de grains pour une analyse en laboratoire : elle permet de détecter des contaminations mineures, peu détectables mais extrêmement préjudiciables pour les années suivantes

Nettoyer le grain carié : passer ces grains plusieurs fois au nettoyeur – séparateur ou le brosser ce qui élimine une grande partie les spores. Il peut aussi être laver à l’eau (puis sécher !!). Attention à ne pas créer de contamination croisée avec les poussières ou l’eau de lavage

Ne pas contaminer d’autres grains : nettoyage des cellules, moissonneuse batteuses, remorques, vis, …. à l’eau et au vinaigre…..

Ne pas utiliser ce grain, même nettoyé comme semences, car vous contamineriez de nouvelles parcelles

Privilégier des cultures résistantes (autre que le blé) sur ces parcelles pendant minimum 5 ans car le champignon de conserve dans le sol.


Contact 

Christel NAYET